Nouveautés

dimanche 10 février 2013

La floraison de Céline Landressie



Résumé :

France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys.
Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...



Mon avis :




C’est grâce à Péléane, une de mes trinomettes que j’ai eu la possibilité de lire ce roman et je l’en remercie car c’était vraiment une très bonne lecture. Bien évidemment, je remercie Céline Landressie et Les éditions de l’homme sans nom pour le livre et les marques-page.
J’ai découvert Céline peu avant de commencer ma lecture et du coup, j’avais peur de ne pas aimer son livre alors que je l’apprécie elle en temps que personne.
Avec mes trinomettes Cali et Péléane, nous nous sommes donc lancées dans une lecture commune de Rose Morte. Mélusine et Ambre nous ont également rejointes. Nous avons découpé notre lecture en 3, 5 chapitres à la fois. Pour ceux qui nous suivent, vous avez pu nous lire sur la page Le petit salon des trinomettes où nous avons déjà commencé à dire ce qu’on pensait des personnages, de l’histoire, …
Tout d’abord la couverture, que je trouve magnifique. En principe, je préfère les couvertures mates avec des photos mais là je dois dire qu’elle m’a conquise avant de lire le livre. Elle colle vraiment bien à l’histoire. Le papier est également de bonne qualité, vu que l’encre ne s’efface pas à la seconde où j’y pose mes doigts.
Comme vous vous en doutez, j’ai adoré ce livre. En tout premier lieu grâce au style de l’auteur. J’ai été plongée tout de suite dans l’histoire de Rose dès les premières lignes !  Le vocabulaire et les phrases sont un peu soutenus mais c’est un réel plaisir, en tout cas pour moi et visiblement également pour mes comparses de lecture commune.
Je n’ai eu aucun mal à m’adapter au style, le récit est très fluide et très entraînant mais également tout en retenue et en sensibilité. Même si l’ambiance générale reste assez sombre et mystérieuse. Cela donne un effet élégant et raffiné au livre qui s’accorde avec la couverture.
Les détails sont importants. Elle prend le temps de décrire les robes de l’époque et comment les mettre, comment plier une lettre, … Vous me direz que ce n’est pas important dans le déroulement de l’histoire, certes mais c’est très intéressant. En tout cas, ça m’a vraiment plu.
On n’assiste pas à un cours d’histoire (même si j’adore ça) mais ces détails nous donnent beaucoup d’informations sur la vie à cette époque.
J’ai apprécié certaines expressions (dont je suis une grande fan pour mon utilisation personnelle) comme par exemple « comme une tique sur le dos d’un corniaud ». Je sens bien que celle-ci va être adoptée. 
Je crois que ça me manquait vraiment dans mes lectures et je trouve dommage qu’il y en n’ai pas plus de ce genre. L’auteur n’a rien à envier à la plupart des auteurs connus.
Donc merci Céline pour ce véritable moment de plaisir.
Le déroulement de l’histoire se fait « lentement » mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ni lassée. Bien au contraire, plus j’avançais, moins j’avais de facilité à lâcher le livre pour m’arrêter à un palier. L’auteur prend le temps d’installer les personnages et l’intrigue.  
J’ai souvent du mal quand le récit se fait à la troisième personne mais pas là. Je crois que mon coup de cœur pour le style a pris le dessus. 
L’univers crée par l’auteur me plaît et m’interpelle. C’est comme ça que j’aime voir les vampires (et pas comme ceux qui brille au soleil …). Cet univers me fait penser un peu à Anne Rice, même si je n’ai jamais terminé un livre d’elle.
Pour en venir aux personnages, je dois dire que tous m’ont plu ou bien intrigué ou encore énervé. J’ai vécu avec les personnages, je ne peux pas dire autre chose à part que je suis vraiment rentrée dans l’histoire.
Rose a un caractère bien marqué. Elle est curieuse (parfois trop), déterminée, romantique, calculatrice, … Elle me plaît. Elle peut être parfois agaçante dans sa manière de se mêler de tout comme l’a dit Mélusine lors d’une discussion sur notre page Le petit salon des trinomettes mais c’est ce qui fait son charme je trouve. J’aime beaucoup sa relation avec Charlotte, sa meilleure amie.
Que dire de Janlys … Personnellement je l’ai beaucoup aimé même s’il n’est pas toujours correct dans son comportement et que je préfère les hommes aux cheveux très court. Certaines ne lui font pas confiance, Cali comme moi oui.
Par contre je me pose des questions sur Adelphe et sa trop grande gentillesse, comme j’ai dis pour moi y’a baleine sous gravier (visiblement ça a fait rire Céline cette expression).
Il y a de nombreux personnages secondaires tout aussi développé et approfondi que les principaux. On ne se perd pas non plus dans le nombre.
Charlotte me plaît bien, je trouve dommage qu’on ne la voit plus trop sur la fin. La mère de Rose m’intrigue, je me demande pourquoi elle est comme ça et pourquoi elle réagit de cette manière avec sa fille.
Donc vous l’aurez compris, c’est un coup de cœur pour moi ce livre et j’ai très très hâte de découvrir le second tome. Outre que j’ai bien l’intention de lire la suite de Rose Morte, ce ne sera sûrement pas le dernier livre que je lirais des éditions de l’homme sans nom. 



Éditeur : L’homme sans nom
Série : Rose Morte
Date de parution : 17 mars 2012
ISBN : 9782918541042
Prix : 19.90 €
488 pages


Pour voir l'avis de Péléane sur ce livre, c'est par ici
Pour découvrir l'avis de Cali, c'est par

Challenge Morsures et Sortilèges


4/60

Challenge 20 livre de la PAL
1/20


6 commentaires:

  1. Voilà deux avis que je vois et ils sont tous les deux très enthousiastes . Vous donnez envie de le lire. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai adoré donc forcément c'est une lecture que je conseille. Et celles qui l'ont lu avec moi ont également beaucoup aimé :) donc je ne peux que te dire de te jeter dessus

      Supprimer
  2. Y a baleine... en effet, je me méfie aussi des gens trop gentils...
    Un premier tome noté Lilou et j'attends que tu m'en dises en peu plus avec la suite...
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)
      Je te dirais ce que j'ai pensé de second tome. Je devrais en principe le récupérer aux Imaginales si tout vas bien. J'attendrais que mes trinomettes aient le livre aussi pour qu'on le lise en LC :)

      Supprimer
  3. Je viens de le terminer. Team Artus !
    J'ai hâte de lire la suite...
    Quant à Adelphe, je serais très chagrine qu'il soit un méchant !

    RépondreSupprimer
  4. Il faut que tu m'en dises plus Miss Lilou !!! Je ne vais pas pouvoir tenir. Raconte-moi sur Adelphe par mail...
    Bise !

    RépondreSupprimer

Social Icons

Featured Posts

Social Icons

La floraison de Céline Landressie



Résumé :

France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys.
Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...



Mon avis :




C’est grâce à Péléane, une de mes trinomettes que j’ai eu la possibilité de lire ce roman et je l’en remercie car c’était vraiment une très bonne lecture. Bien évidemment, je remercie Céline Landressie et Les éditions de l’homme sans nom pour le livre et les marques-page.
J’ai découvert Céline peu avant de commencer ma lecture et du coup, j’avais peur de ne pas aimer son livre alors que je l’apprécie elle en temps que personne.
Avec mes trinomettes Cali et Péléane, nous nous sommes donc lancées dans une lecture commune de Rose Morte. Mélusine et Ambre nous ont également rejointes. Nous avons découpé notre lecture en 3, 5 chapitres à la fois. Pour ceux qui nous suivent, vous avez pu nous lire sur la page Le petit salon des trinomettes où nous avons déjà commencé à dire ce qu’on pensait des personnages, de l’histoire, …
Tout d’abord la couverture, que je trouve magnifique. En principe, je préfère les couvertures mates avec des photos mais là je dois dire qu’elle m’a conquise avant de lire le livre. Elle colle vraiment bien à l’histoire. Le papier est également de bonne qualité, vu que l’encre ne s’efface pas à la seconde où j’y pose mes doigts.
Comme vous vous en doutez, j’ai adoré ce livre. En tout premier lieu grâce au style de l’auteur. J’ai été plongée tout de suite dans l’histoire de Rose dès les premières lignes !  Le vocabulaire et les phrases sont un peu soutenus mais c’est un réel plaisir, en tout cas pour moi et visiblement également pour mes comparses de lecture commune.
Je n’ai eu aucun mal à m’adapter au style, le récit est très fluide et très entraînant mais également tout en retenue et en sensibilité. Même si l’ambiance générale reste assez sombre et mystérieuse. Cela donne un effet élégant et raffiné au livre qui s’accorde avec la couverture.
Les détails sont importants. Elle prend le temps de décrire les robes de l’époque et comment les mettre, comment plier une lettre, … Vous me direz que ce n’est pas important dans le déroulement de l’histoire, certes mais c’est très intéressant. En tout cas, ça m’a vraiment plu.
On n’assiste pas à un cours d’histoire (même si j’adore ça) mais ces détails nous donnent beaucoup d’informations sur la vie à cette époque.
J’ai apprécié certaines expressions (dont je suis une grande fan pour mon utilisation personnelle) comme par exemple « comme une tique sur le dos d’un corniaud ». Je sens bien que celle-ci va être adoptée. 
Je crois que ça me manquait vraiment dans mes lectures et je trouve dommage qu’il y en n’ai pas plus de ce genre. L’auteur n’a rien à envier à la plupart des auteurs connus.
Donc merci Céline pour ce véritable moment de plaisir.
Le déroulement de l’histoire se fait « lentement » mais je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ni lassée. Bien au contraire, plus j’avançais, moins j’avais de facilité à lâcher le livre pour m’arrêter à un palier. L’auteur prend le temps d’installer les personnages et l’intrigue.  
J’ai souvent du mal quand le récit se fait à la troisième personne mais pas là. Je crois que mon coup de cœur pour le style a pris le dessus. 
L’univers crée par l’auteur me plaît et m’interpelle. C’est comme ça que j’aime voir les vampires (et pas comme ceux qui brille au soleil …). Cet univers me fait penser un peu à Anne Rice, même si je n’ai jamais terminé un livre d’elle.
Pour en venir aux personnages, je dois dire que tous m’ont plu ou bien intrigué ou encore énervé. J’ai vécu avec les personnages, je ne peux pas dire autre chose à part que je suis vraiment rentrée dans l’histoire.
Rose a un caractère bien marqué. Elle est curieuse (parfois trop), déterminée, romantique, calculatrice, … Elle me plaît. Elle peut être parfois agaçante dans sa manière de se mêler de tout comme l’a dit Mélusine lors d’une discussion sur notre page Le petit salon des trinomettes mais c’est ce qui fait son charme je trouve. J’aime beaucoup sa relation avec Charlotte, sa meilleure amie.
Que dire de Janlys … Personnellement je l’ai beaucoup aimé même s’il n’est pas toujours correct dans son comportement et que je préfère les hommes aux cheveux très court. Certaines ne lui font pas confiance, Cali comme moi oui.
Par contre je me pose des questions sur Adelphe et sa trop grande gentillesse, comme j’ai dis pour moi y’a baleine sous gravier (visiblement ça a fait rire Céline cette expression).
Il y a de nombreux personnages secondaires tout aussi développé et approfondi que les principaux. On ne se perd pas non plus dans le nombre.
Charlotte me plaît bien, je trouve dommage qu’on ne la voit plus trop sur la fin. La mère de Rose m’intrigue, je me demande pourquoi elle est comme ça et pourquoi elle réagit de cette manière avec sa fille.
Donc vous l’aurez compris, c’est un coup de cœur pour moi ce livre et j’ai très très hâte de découvrir le second tome. Outre que j’ai bien l’intention de lire la suite de Rose Morte, ce ne sera sûrement pas le dernier livre que je lirais des éditions de l’homme sans nom. 



Éditeur : L’homme sans nom
Série : Rose Morte
Date de parution : 17 mars 2012
ISBN : 9782918541042
Prix : 19.90 €
488 pages


Pour voir l'avis de Péléane sur ce livre, c'est par ici
Pour découvrir l'avis de Cali, c'est par

Challenge Morsures et Sortilèges


4/60

Challenge 20 livre de la PAL
1/20


6 commentaires:

viou03 a dit…

Voilà deux avis que je vois et ils sont tous les deux très enthousiastes . Vous donnez envie de le lire. Merci

Lilou a dit…

Moi j'ai adoré donc forcément c'est une lecture que je conseille. Et celles qui l'ont lu avec moi ont également beaucoup aimé :) donc je ne peux que te dire de te jeter dessus

Syl. a dit…

Y a baleine... en effet, je me méfie aussi des gens trop gentils...
Un premier tome noté Lilou et j'attends que tu m'en dises en peu plus avec la suite...
Bonne soirée

Lilou a dit…

:)
Je te dirais ce que j'ai pensé de second tome. Je devrais en principe le récupérer aux Imaginales si tout vas bien. J'attendrais que mes trinomettes aient le livre aussi pour qu'on le lise en LC :)

Syl. a dit…

Je viens de le terminer. Team Artus !
J'ai hâte de lire la suite...
Quant à Adelphe, je serais très chagrine qu'il soit un méchant !

Syl. a dit…

Il faut que tu m'en dises plus Miss Lilou !!! Je ne vais pas pouvoir tenir. Raconte-moi sur Adelphe par mail...
Bise !

Publier un commentaire

About